Cultures

5 plantes comestibles à cultiver en intérieur

Posted

L’intérieur de notre habitation, que ce soit une maison, un appartement ou autre, est un espace auquel on pense rarement pour la culture de plantes comestibles. Pourtant un grand nombre de plantes comestibles peuvent se cultiver à l’intérieur. J’en ai sélectionné 5 pour vous.

Parmi les plantes que j’ai choisi, certaines sont tropicales. En effet, en intérieur il est plus aisé de faire pousser des plantes tropicales comestibles. Cependant, je vous préviens dès le début, le but n’est pas de ce nourrir des plantes que je vous propose. Mais quel plaisir cela doit être de déguster un fruit qui a poussé dans votre salon… 😉 Je vous laisse découvrir les 5 plantes d’intérieurs comestibles :

 .

Les plantes aromatiques

Alors oui, ce n’est pas “une” plante, mais plusieurs. Comment parler des plantes comestibles que l’on peut faire pousser à l’intérieur sans parler des plantes aromatiques ? Si vous avez un assez grand rebord de fenêtre exposé au Sud, ces dernières s’y plairont tout particulièrement. Et concernant l’espèce, vous n’avez que l’embarras du choix !

pots conserves intérieur
Pensez à recycler pour des pots originaux !
  1. Ciboulette : elle se ressème toute seule, très bonne en salade et les fleurs sont comestibles.
  2. Thym : beaucoup de variétés différentes, c’est une plante très résistante. Ses branches peuvent se faire infuser, effet boostant -immunitaire- assuré.
  3. Basilic : le basilic a besoin d’une bonne exposition. Mais c’est un coriace, vous pourrez en consommer toute l’année.
  4. Mélisse : une plante mellifère incontournable. Là aussi c’est une coriace, elle se ressème d’elle-même.
  5. Origan : aussi appelé marjolaine vivace, c’est une autre plante très mellifère, l’origan accompagnera à merveille vos pizzas.
  6. Persil : ne pas hésiter à le couper régulièrement pour éviter qu’il ne monte en graines.
  7. Menthe : la planter dans un pot toute seule, elle est très envahissante et risque d’étouffer vos autres plantes sinon.

Et tant d’autres… 😉

.

L’ananas (Ananas comosus)

AnanasLes ananas ornementaux que l’on peut acheter en jardinerie produisent des fruits qui sont plus petits que les ananas commercialisés. Ils demeurent tout de même parfaitement comestibles !
Les ananas sont de magnifiques plantes d’intérieures. Ceci dit, ne vous attendez pas à déguster un ananas chaque année, l’ananas peut mettre quelques années avant de fructifier.

L’ananas ne développe que peu de racines, un pot d’un diamètres de 15 à 20 centimètres devrait suffire. Attention aux excès d’eau, l’ananas n’a pas besoin d’énormément d’eau, pensez à mettre des billes d’argiles dans le fond du pot pour assurer un drainage correct. De plus, l’ananas a besoin d’une bonne exposition, sans rayons direct du soleil.

.

Le caféier (Coffea arabica)

caféierOriginaire d’Afrique, le caféier est une plante tropicale de laquelle nous tirons le café. En intérieur, du moment que l’exposition soit suffisante, c’est un petit arbre à croissance lente qui pousse relativement bien.
Le caféier a besoin d’un pot suffisamment grand pour s’y épanouir. Après la floraison et une pollinisation au pinceau (eh oui, les abeilles ne rentrent pas pour polliniser le caféier), le caféier donne des fruits qui évoluent du vert au noir à maturité.

Si sa culture vous intéresse, de nombreuses jardineries vendent des pots de caféier. Sinon vous pouvez toujours essayer les semis qui marchent en général très bien. Pour trouver des graines, je vous conseille la plateforme de troc de graines suivante : grainedetroc.

.

Le gingembre (Zingiber officinale) et le curcuma (Curcuma longa)

gingembre germéFaut-il présenter ces deux plantes millénaires ? Très connues pour leurs effets thérapeutiques, en effet le curcuma est un puissant anti-inflammatoire et le gingembre est très utilisé en infusion (notamment dans la médecine traditionnelle chinoise).
Cultivés depuis très longtemps, ces deux plantes ne sont pas rustiques. Cependant elles se cultivent assez facilement en intérieur.

Les rhizomes de gingembre et de curcuma que l’on trouve dans le commerce germent souvent rapidement. Ils flétrissent souvent et son jetés. Cependant, lorsque ces racines commencent à bourgeonner, il vous suffit de les planter dans du terreau et d’arroser, très rapidement ces derniers pousseront et vous donneront des plantes d’intérieures qui fleuriront certainement.
Les fleurs de ces deux plantes sont justes superbes.

Comptez une dizaines de mois pour que les parties aériennes de votre gingembre fanent et sèchent. Vous pourrez alors récolter vos rhizome de gingembre et les consommer. Et comptez un peu moins de 10 mois pour déguster votre curcuma.

.

L’Aloe vera

L’Aloe vera est très connue est sans conteste le plus connu des Aloe. Il existe de très nombreuses espèces d’Aloe qui produisent toutes le gel tant recherché, mais en plus petites quantités. L’Aloe vera est très utilisé en cosmétique et en thérapeutique. Il est reconnu pour ses propriétés hydratante et revitalisante. Il permet aussi de cicatriser plus rapidement les plaies.

Pour sa culture en pleine terre, elle est à réserver aux régions à climat doux, comme le sud de la Franc où l’Espagne. Il lui faut généralement un sol bien drainé (l’Aloe vera n’aime pas avoir ses racines dans l’eau), et une excellente exposition. L’Aloe vera est rustique jusqu’à -2°C.

Mais heureusement pour vous, vous pouvez la cultiver très facilement en intérieur ! Choisissez un pot en terre cuite pour favoriser l’aération au niveau des racines, et une place près d’une fenêtre. Comme je le disais juste avant, elle ne nécessite que quelques arrosages (1 fois par semaine est suffisant), en effet, ses feuilles contiennent une grande quantité d’eau.

L’Aloe vera est une plante de culture très facile. En effet elle ne nécessite ni taille, ni traitements, ni fertilisation. Pensez juste à la rempoter dans un pot plus grand avec un terreau riche en nutriments, et biologique évidemment.

.
Pour les lecteurs les plus assidus, voilà une petite recette d’utilisation de l’Aloe vera. Pour se faire utilisez les Aloe vera que vous aurez fait pousser biologiquement.

  1. Aloe veraCoupez quelques unes de vos plus grosses feuilles en tronçons et faites les tremper pour extraire le latex qui est toxique.
  2. Une fois trempées, épluchez les, il ne vous reste alors plus que le centre de la feuille (transparent et gélatineux)
  3. Il ne vous reste plus qu’à la mixer et à l’utiliser rapidement (conservation de quelques jours au réfrigérateur). Vous pouvez y rajouter vos huiles essentielles que vous utilisez. (attention, les huiles essentielles sont très concentrées, je vous recommande vivement de vous renseigner avant de les utiliser. Vous pouvez aussi congeler l’excédent de gel ainsi obtenu.

Vous pouvez trouvez vos plants d’Aloe vera en jardinerie 😉

.

C’est la fin de cet article est-ce que vous avez déjà planté ces plantes ? Vous en connaissez d’autres ? Dites-le nous en commentaire.
Si l’article vous a plu ou que vous pensez qu’il puisse être utile à quelqu’un partagez le ! 😉

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    11
    Partages
  •   
  • 10
  • 1
  •  

Laisser un commentaire