Jardiner sur un balcon : un nouveau départ

Publié le Publié dans Au jardin potager, Cultures, Permaculture

Dans la vie d’un jardinier il peut y avoir beaucoup de nouveaux départs et challenges. Aujourd’hui j’aimerais partager avec vous un de ces nouveaux challenges que je suis amené à me lancer !

La science d’être jardinier

Pour les jardiniers, changer de lieu de vie c’est souvent un gros challenge ! On avait commencé à comprendre comment fonctionnait le lieu dans lequel on avait fait notre jardin potager (ou nos cultures en bacs). L’ensoleillement, le climat, les températures, la terre, la biodiversité etc. Un jardinier attentif et observateur développe des compétences très variées ! Déménager constitue donc un véritable challenge pour un jardinier, même aguerri. Mais s’est en cela que c’est très intéressant ! On doit apprendre un tas de  nouvelles choses, composer avec d’autres conditions, que j’ai déjà cité en haut pour les plus importantes. J’ai aujourd’hui décidé de vous écrire cet article car, il y a peu, j’ai déménagé. Et c’est donc un challenge qui s’offre à moi, je vous explique tout ça dans cet article !

 

Des articles variés sur le jardinage

Sur ce site je partage avec vous beaucoup d’articles de jardinage dans un jardin potager. Bien que je tienne, et ce depuis le début, à vous donner des indications pour jardiner lorsque l’on a pas la chance de posséder un jardin. Comme l’article sur 5 plantes faciles à cultiver sur un balcon ensoleillé (donc exposé plus ou moins au Sud), ou encore ces 5 plantes d’intérieur comestibles que vous pouvez cultiver assez facilement. Je n’exploite pas encore assez sujet à mon goût.

D’ailleurs ce sont deux articles qui ont plutôt bien marché et à la suite desquels j’ai reçu d’autres demandes de ce genre. Depuis peu j’habite majoritairement à nouveau en ville mais je dois avouer que lorsque j’étais à plein temps à la campagne, les articles sur le jardinage au jardin potager ne manquaient pas ! Et d’ailleurs ils ne manqueront jamais vu la quantité de sujets à traiter ! J’aurai toujours l’occasion de m’occuper du jardin potager lors de mes nombreux séjours à la campagne (jardin potager que j’ai laissé entre d’excellentes mains) et de vous donner des nouvelles et des photos. 😉

Un balcon en ville

Beaucoup d’entre vous ne possèdent pas de jardin potager à la campagne (ou en ville). Je comprends tout à fait ce que c’est, j’ai vécu très longtemps en ville où le seul espace que j’avais à cultiver était un balcon avec une exposition moyenne. Ce balcon m’a quand même permis de développer mes compétences et de me faire la main ! Vous seriez étonnés de savoir tout ce que l’on peut cultiver sur un balcon ! Un conseil, n’écoutez pas les recommandations trop sérieusement. Si vous voulez cultiver une plante qui “ne devrait pas” pouvoir pousser dans les conditions que vous avez à lui offrir, essayez quand même. Évidemment, ne soyez pas trop optimiste, mais osez quand même essayer et faire vos propres expériences. Ce seront les meilleures leçons que vous pourrez avoir sur le sujet !

Après un bon moment passé à la campagne où j’ai découvert les joies d’avoir un jardin potager et beaucoup d’espace, me revoilà donc en ville. J’ai en effet décidé de reprendre des études qui me tenaient vraiment à coeur et qui me manquaient lorsque j’étais en campagne. Et je ne suis pas à plaindre ! J’ai pour moi un grand balcon de 6 mètres carrés, promesse de joie et de nourriture pour les amis butineurs !

Ce balcon me donnera beaucoup d’opportunités pour vous faire des articles destinés spécialement aux personnes vivant en ville mais qui souhaitent tout de même cultiver sur leur balcon. Comme toujours les articles seront aussi utiles pour les jardiniers vivants à la campagne, ne vous en faites pas. J’essaye toujours de produire du contenu qui est utile au plus grand nombre.  😉

Premières observations

L’exposition

Un des points négatifs que j’ai pu relever est que mon balcon est exposé au Nord. Et que je ne reçois pas du tout de Soleil de toute la journée. À voir en été lorsque la trajectoire du Soleil sera plus haute dans le ciel. C’est un point que je considère comme négatif, mais ça reste un excellent challenge en plus ! Végétaliser un balcon exposé au Nord avec des plantes qui m’intéresse et ne pas choisir des espèces par défaut et vous montrer comment on peut appliquer les principes de la permaculture dans un lieu comme celui-là. Le végétaliser modérément d’ailleurs, je ne pourrai certainement pas garder ce logement l’année prochaine, et je ne me vois pas tout déménager) ! 😉

La biodiversité

On est au début de l’automne sur un balcon vide et froid, exposé au Nord. Comme vous vous en doutez, on ne s’attend à rien trouver dans ces conditions ! Mais je dois avouer que j’ai été très étonné de remarquer le passage de plusieurs insectes. Notamment des guêpes, abeilles, bourdons et même cloportes ! J’essaye toujours d’avoir des plantes mellifères et relais afin de pouvoir apporter de la nourriture aux insectes. Je vous invite à lire cet article sur les auxiliaires et autres organismes vivants qui peuplent nos lieux de cultures : les auxiliaires, ces êtres vivants très utiles au jardinier (pour ne pas dire indispensables).

 

Si vous avez dès à présent des idées et des suggestions d’articles pour la culture sur balcon, n’hésitez pas à me les donner en commentaire. Je ferai ainsi des articles qui vous seront plus utiles encore ! 😉

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    18
    Partages
  •   
  • 17
  • 1
  •  

Laisser un commentaire