La culture de la carotte : semis, entretien et récolte

Publié le Publié dans Au jardin potager, Cultures

Un légume phare du jardin : la carotte. La carotte prend certes un peu de temps à pousser, mais elle recèle des bienfaits merveilleux pour la santé. Que ce soit en jus, en salade ou dans d’autres recettes. Nous allons voir comment cultiver la carotte du semis à la récolte.

 

Cultiver la carotte

Semis de carotte

culture carotte fanesOn sème traditionnellement la carotte entre mars à août/septembre. Pour semer la carotte, choisissez l’endroit où vous voulez cultiver vos carottes. Elles se cultivent au soleil où à la mi-ombre (mais privilégier une mi-ombre légère et non constante). Elles ont besoin d’un sol meuble et frais. Et on entends souvent dire que la carotte ne se cultive pas dans des sols argileux. Mais je vous assure que si vous avez un sol argileux vous pourrez cultiver (et relativement facilement en plus) vos carottes. Mais il y aura quelques pré-requis. Concernant les variétés vous retrouver une liste à la fin de l’article.

 

Le mulch

Si vous suivez mes conseils ou que vous êtes un jardinier qui s’intéresse à la permaculture, vous avez sans doute mis en place un mulch dans votre jardin. Qu’est-ce qu’un mulch ? Il s’agit en fait d’une couverture du sol, en générale faite de matière végétale, mais qui peut être minérale. Le mulch a plusieurs avantage, comme celui de protéger le sol physiquement du tassement et de l’érosion causé par la pluie et le vent. Il protège aussi le sol des rayons brûlant du soleil qui tue la vie présente dans les premiers centimètres du sol. Donc cela permet d’éviter la couche dur sur le haut du sol, la croûte. Et en protégeant la vie du sol (faune épigée notamment pour les plus avertis), il permet d’aérer le sol. Sol qui est composé à 80% de vide dans les premiers centimètres grâce aux organismes vivants présents naturellement dans le sol quand celui-ci est protéger.

La meilleure période pour le faire est en septembre, octobre ou novembre, mais il ne s’agit là que d’un détail. Cela vous permettra notamment d’avoir un sol aéré, meuble, frais et riche en vie. Tout ce qu’il faut pour la culture de légumes. Il s’agit de mettre une bonne couche de mulch 15 cm semble être un minimum car il va vite se tasser et perdre du volume.

 

Comment semer la carotte sous un mulch ?

Pour semer des carottes sous un mulch, il faut découvrir la terre de votre mulch et semez vos graines de carottes en y prêtant attention. Je dis avec attention, car cela vous permettra d’éviter pas la suite la tâche d’éclaircir les carottes. Au moins en partie. Semer vos graines de carottes tous les 2.5 cm en tout sens, c’est une tâche minutieuse et longue, mais pas autant que l’éclaircissage ! Je dis 2.5cm et pas 5cm comme il est normalement conseillé car le semis de carotte peut-être capricieux, et vous pourrez récolter de petites carottes une fois que cela aura poussé un peu. 😉

Puis, une fois votre semis effectué, vous pourrez recouvrir vos graines de 2 ou 3 cm de mulch. C’est peu, car il faut laisser les graines lever. Mais c’est toujours mieux que rien du tout et cela vous permettra, en plus des avantages cités plus haut, de garder la terre humide beaucoup plus longtemps.

 

L’entretien de la culture de la carotte

Quand les carottes seront assez grandes vous pourrez rajouter du mulch pour augmenter la protection de votre sol. N’hésitez pas à en mettre une bonne couche.

Si durant la culture il ne pleut pas beaucoup où si ce n’est pas régulier, je vous conseille d’arroser (si la terre commence à être sèche à 2-3 cm de profondeur évidemment) un peu votre culture de carotte. Ceci afin d’éviter que vos carottes se soient fendues. Les carottes se fendent lorsque les arrosages ne sont pas réguliers. C’est un problème relativement fréquent rencontré par les jardiniers. Il suffit de veiller à ce que la terre ne se dessèche pas totalement. Et que, lors d’une longue période sèche, vous arrosiez (pas trop non plus) votre culture de carotte. En sachant que le mulch vous permettra de pallier en grande partie à ce problème.

Si vous avez semé assez serré vous devrez aussi procéder à un éclaircissage. Attendez que les carottes grandissent un peu afin de les consommer quand même.

Sinon la culture de la carotte ne nécessite quasiment aucun entretien.

 

Récolte des carottes

3 à 6 mois après le semis, les carottes peuvent être récoltées. Pour récolter les carottes, rien de plus simple. Mais il y a une astuce, il s’agit d’enfoncer la carotte de quelques centimètres puis de tirer. Ce qui a pour effet de casser les racines horizontales qui retiennent la carotte lorsque vous tentez de l’arracher. Vous pouvez laisser les fanes directement sur le sol de votre jardin pour perpétuer le mulch et nourrir les organismes de votre sol.

Pour les conserver nettoyez les soigneusement et placez les dans un endroit sec et frais. Le mieux est de les conserver dans du sable dans un endroit frais et sec. Le sable ne doit donc pas être humide, c’est un point important.

 

Récolter les graines

fleur carotte graine cultureAfin de devenir autonome en ce qui concerne l’achat des graines, je vous conseille de récolter vos graines afin de pouvoir sélectionner chaque année des plantes qui seront plus adaptées à votre climat, à votre terre et à votre façon de jardiner. En ce qui concerne la carotte il suffit de la laisser faire des fleurs et de récolter les graines une fois que les graines sont complètement matures.

Comme vous le voyez sur la photo prise dans mon jardin, les graines se forme au dessus d’une tige assez haute. La carotte n’est pas encore totalement en fleur.

Bien sûr, il est indispensable d’acheter des graines non hybrides F1, ceci afin que vos graines de carottte puissent notamment garder leur pouvoir germinatif et des résultats identiques à ceux que vous voulez reproduire. Je vous invite à acheter vos graines auprès de semenciers bio et engagés que vous pourrez retrouver sur internet. Ceci afin non seulement d’avoir des graines de qualités, mais aussi d’agir dans un sens positif pour le monde de demain.

 

Problèmes fréquents de la culture de la carotte

Carottes fendues

Les carottes se fendent, comme je l’ai dit plus haut, suite à des arrosages/pluies irréguliers. En effet, lors de la sécheresse les tissus de la carotte vont se rétracter et se déshydrater. Et si après cela on arrose ou qu’il pleut beaucoup, les carottes vont se ré-engorger, mais trop rapidement et les tissus vont éclater. Ce qui donne à la récolte cette déception de voir les carottes éclatées/fendues à la récolte.

Pour pallier à ce problème veillez à ce que les arrosages soient réguliers (pas forcément fréquents) et à pailler le sol afin de garder l’humidité.

 

La mouche de la carotte

La mouche de la carotte est certainement un des nuisibles les plus connus au jardin potager. Par l’action des vers de la mouche de la carotte rend les carottes quasiment immangeable car elles seront véreuses. Les mois de mai et de juin sont les plus profitables à la mouche de la carotte qui durant cette période va pondre ses oeufs sur les collets des carottes. En descendant, les larves vont laisser des traînées très caractéristiques.

Alors comment lutter contre les ravages que fait la mouche de la carotte ? Vous avez plusieurs solutions comme à chaque fois, et c’est peut-être une conjonction de ces dernières qui vous permettra de réduire les dégâts. Une fonction est remplie par plusieurs éléments, un des principes de la permaculture.

Avant d’aller plus loin, je vous conseille la lecture de l’article sur les organismes auxiliaires au jardin potager. Ces insectes, mammifères et même plantes qui rendent un grand service à tous les jardiniers qui leur laissent une place dans leur jardin potager : les auxiliaires au jardin potager. J’y explique notamment pourquoi il n’est pas souhaitable de vouloir éradiquer totalement les espèces dites nuisibles.

En ce qui concerne la mouche de la carotte vous pouvez mettre en place une protection à insectes autour de vos cultures de carottes. C’est une protection de 50 cm de hauteur qui fait le tour de votre culture de carottes. La mouche de la carotte ne volant qu’à 60-70 cm maximum du sol, elle sera arrêtée par la protection.

Aux pieds de vos carottes vous pouvez aussi mettre en place un mulch. Dans le cas des carottes, comme je l’ai dit plus haut, 3 à 5 cm de mulch sont suffisants. Ce mulch permettra d’éviter l’accès aux collets des carottes par les mouches. Mais ce n’est pas tout, vous pouvez aussi y mettre des plantes odorantes. Ces plantes protègeront vos carottes par l’odeur forte qu’elles dégageront, comme : la lavande ou l’absinthe

Vous pouvez aussi mettre différentes associations au jardin potager afin de protéger vos cultures de la mouche de la carotte. C’est le prochain point que nous allons aborder.

 

Association avec la carotte au jardin potager

Je vais ici vous présenter 2 associations avec la carotte que vous pourrez facilement mettre en place au jardin potager.

  1. Les carottes avec les oignons, les poireaux ou une autre plante de la famille des alliacés. C’est une association de culture qui est connue. Elle est autant bénéfique aux carottes qu’aux oignons ou aux poireaux. En effet, l’oignon et le poireau éloigne la mouche de la carotte. Cela viendrait notamment de la forte odeur qu’ils dégagent. Un peu comme pour le mulch avec les herbes odorantes donc. Mais la carotte éloigne aussi des ravageurs de la famille des alliacés (oignons, poireau, ciboulette, ciboule, ail…). Pour en apprendre plus je vous conseille ce très bon article d’Aurélien du blog tous au potager : associer carottes et poireaux, un double bénéfice au potager.
    .
  2. Pour aller plus loin dans cette dernière association je vous propose de redécouvrir une association que mettaient en place les maraîchers parisiens du 19ème. J’en ai déjà parlé dans l’article sur la culture du radis vous allez découvrir pourquoi. Pour cette association vous aurez besoin de plusieurs plantes : il s’agit en fait de semer du radis et des carottes en même temps sur une planche de culture. Vous y planter aussi des plants de salades entre les semis. Et lors de la récolte des salades on contreplante des choux au milieu de la planche. Sans oublier de planter sur les bords de la planche des plantes de la famille des alliacés (pour profiter de l’association citée plus haut).
    Pour la récolte, dans l’ordre : on récolte les radis puis les salades, on contreplante les choux, puis on récolte les carottes.

 

Variétés de carotte

variété carotte couleursParmi les variétés de carotte se cache parfois quelques merveilles.

  • Nantaise améliorée : c’est une carotte semi-précoce assez régulière et très connue. Bonne conservation et bien colorée.
  • Atomic red : une carotte très rouge. Une couleur qui demeure et qui s’intensifie même à la cuisson. Je n’ai pas personnellement pas réussi la culture de cette carotte.
  • Purple dragon : une variété de carotte violette sans coeur. La conservation est moyenne et la culture est conseillée pour les climats plutôt frais.
  • Rodelika : une variété de carottes très productive qui convient tout particulièrement au sols lourds. Elle se conserve bien.
  • Marché de Paris : il s’agit d’une ancienne variété de carotte qui fait des carottes très petites, quasiment rondes comme des radis. C’est aussi une variété précoce.

 

J’espère que vous en avez appris un peu plus sur la culture de la carotte, si vous avez des questions ou des remarques n’hésitez pas à poster un commentaire sous l’article, j’y répondrai avec plaisir.

Et n’oubliez pas de partager l’article s’il vous a plu ! 😉

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    17
    Partages
  •   
  • 17
  •  
  •  

4 réflexions au sujet de « La culture de la carotte : semis, entretien et récolte »

  1. Bonjour Heikel,

    Bel article bien documenté et bien écrit 🙂
    Top l’association des parisiens du 19ème siècle ! Je faisais déjà radis + carotte mais je n’avais pas pensé à la laitue et au chou en inter-rang 😉

    Juste une petite remarque objective à propos du semis; je préfère personnellement semer un peu plus dense au cas où certaines graines ne lèveraient pas, ça évite d’avoir un rang trop clairsemé au final. Bon c’est vrai après il faut le courage d’éclaircir 😉

    Je tiens aussi à te remercier pour le lien vers mon article !
    Je viens de te rajouter ton blog dans mes marque-pages 😉

    A bientôt,
    Aurélien

    1. Salut Aurelien,

      Merci pour ton commentaire, ça fait toujours plaisir ! 🙂

      J’ai découvert cette association à la ferme biologique en permaculture du Bec Hellouin. Je ne sais pas si tu connais ? J’en parle dans cet article sinon : https://www.jardinerfute.com/permaculture-livre/

      Absolument, j’ai tenu compte de ton commentaire et j’ai revu l’écart entre les graines de carotte que j’ai écrit de 5 à 2.5 cm. C’est plus logique vu que le semis de carotte est toujours un peu capricieux !
      Mais c’est clair qu’éclaircir un rang de carotte de plusieurs mètres de long c’est horrible 😉

      Avec plaisir, ton site sur le jardinage est très intéressant, bien écrit et très complet. Nos approches sur le jardinage sont très complémentaires. Pour les personnes qui aimerait aller sur ton site, voilà le lien : http://www.tous-au-potager.fr/

      Amicalement,
      Heikel

  2. J’ai découvert votre article par la maman de MARIE CUENOT;
    bravo pour
    cet article fort intéressant
    Je vais vous recommander auprès d’amis qui aiment la terre.

Laisser un commentaire