Au jardin potagerMois par mois

Que faire au jardin potager en décembre

Posted

Vous ne savez pas quoi faire au jardin potager au cours des différents mois de l’année ? Vous avez peur d’oublier certaines tâches ou de ne pas vous y prendre au bon moment ?
Je vous donne une liste d’activités à faire mois par mois ; ce mois-ci c’est le mois de décembre.

Comme chaque mois, les conseils de jardinage du mois dernier sont aussi valables pour le mois en cours (au moins la première moitié du mois de décembre). Je vous invite donc à survoler l’article concernant le mois de novembre avant de lire celui-ci. Je vous invite aussi à prendre du recul sur les indications que je vous donne ici et que vous trouvez sur internet ou les livres. Les climats sont quasi-toujours différents d’une année sur l’autre. Et d’une région à une autre. Cela dépend aussi de votre propre jardin potager, avez-vous une haie protectrice et génératrice d’un micro-climat particulier. Ne prenez pas tout ce qu’on vous dit pour argent comptant et essayer de vous même, même ce que vous trouverez sur ce blog ! En attendant, voilà le lien de l’article vers le mois de novembre :

jardin potager novembre

 

Que faire au jardin en novembre ?

 

Dernier mois de l’année, le mois de décembre est pour certains synonyme de pause et d’introspection, que ce soit au jardin ou dans leur vie personnelle. Mais pour d’autres, le mois de décembre est une aubaine pour commencer les travaux pour l’année à venir. Quoi qu’il en soit, il commence sérieusement à faire froid, et les plantes gélives commencent à mourir, et celles qui restent ne nécessitent quasiment aucun entretien. C’est donc un excellent mois pour faire le point sur ce qui a marché ou pas. Je vous en ai déjà parlé au cours du mois précédant, donc nous allons aborder un autre point sur lequel réfléchir : la multiplication des plants. Avant cela, voyons ce qu’il y a à faire au mois de décembre au jardin potager (pour le peu qu’il y a à faire !). 😉

Les semis et plantations au mois de décembre

Au niveau du potager, les semis et les plantations sont quasiment inexistantes si vous habitez dans un climat similaire à celui de la France. Mais il est reste quand même quelques uns :

  • salades : je vous conseille de semer fréquemment (une fois par mois semble correct pour un potager de taille moyenne) de la salade. Vous allez me dire, mais on va pas semer de la salade au potager en plein moi de décembre. Et vous avez tout à fait raison. C’est pourquoi je vais vous donner une astuce : semez vos salades directement en intérieur. Choisissez un bac et remplissez le de terre. Ensuite placez ce bac directement au bord d’une fenêtre en intérieur. Et si vous avez la chance d’avoir une baie vitrée, vous avez la place toute choisie pour cela !
  • radis : si vous avez un climat relativement moyen, vous pouvez essayer de semer des radis en serre.
  • Pensez à toutes les plantes qui peuvent se cultiver en intérieur. Je vous avais déjà fait une sélection de 5 plantes d’intérieures plus ou moins atypiques qui étaient comestibles : 5 plantes d’intérieur comestibles. Avec un peu d’inspiration, vous pourrez essayer un bon nombre de plantes potagères directement en intérieur.

 

Reproduire ses plants

C’est la bonne période pour multiplier ses plants, et notamment les arbres fruitiers. Pour se faire, vous pouvez utiliser la méthode du marcottage, de la bouture et/ ou de la division de pieds. Je vais vous présenter rapidement ces quelques techniques afin que vous sachiez de quoi il s’agit.

pots conserves
Pensez à recycler pour des pots originaux ! -dans lesquels vous pourrez faire vos boutures

Bouturage

Le bouturage est une technique assez connue. Il s’agit de prendre une partie d’une plante et de s’en servir pour donner une autre plante. Je dis “une partie de plante” car certaines peuvent se reproduire à partir des feuilles (comme certaines plantes succulentes : plantes grasses). En général 2 techniques se distinguent.

La première est de mettre la partie de la plante concernée dans de l’eau. Ensuite, on attend que de nouvelles racines se forment et on replante le tout dans un pot ou en pleine terre. Attention à deux choses : changer l’eau fréquemment sinon ça peut pourrir. Et pensez à mettre un tissu ou autre au dessus du verre pour empêcher l’excès d’évaporation.

La deuxième technique qui est beaucoup plus simple, est de mettre directement cette partie de la plante concernée dans ou sur la terre. C’est la méthode à privilégier pour les boutures d’arbres, de buissons ou de plantes vivaces. Par exemple : prenez quelques brins de sauges sur lesquels vous ne laissez qu’une ou deux feuilles (pour donner moins de travail à la plante), et mettez les directement en pleine terre. Oubliez les quelques mois et lorsque vous reviendrez vous aurez plusieurs nouveaux pieds de sauge. Ce n’est évidemment qu’un exemple. Personnellement j’adore faire des boutures, cela me permet d’avoir toujours des plantes en réserve. Je trouve que cela constitue un très beau cadeau aussi. 🙂

Marcottage

Le marcottage est une technique encore plus simple bien qu’elle ne fonctionne pas sur tous les végétaux. Il s’agit de prendre une branche d’une plante, de la tordre afin qu’une partie touche la terre et de poser une pierre dessus. Vous pouvez aussi enterrer directement la partie de la plante en question pour de meilleurs résultats. N’oubliez pas de poser une pierre par dessus quand même. Cela empêchera la plante de sortir de terre au fur et à mesure que le temps passe.

Une fois que vous avez laissez passer assez de temps (disons au moins 3-4 mois), vous revenez, coupez la branche qui est relié au plant mère, et vous aurez deux magnifiques plants ! 😉

Division de pied

La division de pied est une méthode beaucoup utilisée pour multiplier les plantes vivaces. Surtout les plantes aromatiques, mais pas que évidemment. Pour ce faire, rien de plus simple. Vous prenez une bêche assez tranchante, vous donnez un bon coup vertical au milieu de la plante. Voir deux coup pour former une croix si votre plant est relativement grand et vigoureux. Et vous aurez ainsi deux plantes différentes, voire 3 ou 4.

Cette technique est très utile et peut être utilisé pour donner un coup de boost à un vieux plant de rhubarbe par exemple.

Voilà une petite liste non-exhaustive des marcottage et boutures possibles au mois de décembre : plantes vivaces et aromatiques (thym, sauge…), petits fruits (cassis, groseille…), arbres fruitiers (figuier, abricotier…), plantes grimpantes (kiwi, vignes…) etc.

À ne pas oublier 

Comme pour le mois de novembre, les températures hivernales s’installent. N’oubliez pas de protéger les plantes qui nécessitent une protection avec un voile adapté. Notamment les plantes jeunes ou celles que vous venez de planter. Ce sont celles qui sont les plus susceptibles de ne pas résister au gel.

N’oubliez de vous occupez de vos outils aussi. Un bon jardinier n’a besoin que de peu d’outils, mais il faut en prendre soin. Très souvent certaines parties peuvent rouiller, ou le bois se gorger d’eau et même pourrir. Le mois de décembre est parfait pour vous occuper de cela. 😉

 

Si vous faites d’autres choses en décembre que je n’aurai pas mentionné, n’hésitez pas à laisser un commentaire sous l’article pour tous nous en faire profiter !

Et n’oubliez pas de partager cet article sur les réseaux sociaux 😉

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    17
    Partages
  •   
  • 17
  •  
  •  

2 réflexions au sujet de « Que faire au jardin potager en décembre »

  1. Ya plus qu’à trouver l’énergie pour faire tout ça! J’ai fait pas mal de semis de fleurs en novembre, j’ai encore des plants à déplacer et le potager à ré-organiser…mais il fait froid…Il y a du vent…Et si on restait au chaud en décembre? Bonne journée !

Laisser un commentaire