Que faire au jardin en février ?

Publié le Publié dans Mois par mois

Vous ne savez pas quoi faire au cours des différents mois de l’année ? Vous avez peur d’oublier certaines tâches ou de ne pas vous y prendre au bon moment ?
Je vous donne une liste d’activités à faire mois par mois ; ce mois-ci c’est février.


Comme chaque mois, les conseils du mois dernier sont aussi en général valables pour le mois en cours (ou au moins la première moitié). Je vous invite donc à survoler l’article concernant le mois de janvier avant de lire celui-ci.

Que faire au jardin en janvier ?

.

En février les jours se rallongent, ce qui offre aux plantes une exposition plus longue. Et permet à la terre de se réchauffer un peu plus. C’est le premier mois des vrais semis et autres tailles. Place au mois de février.

.

.

  • Protections hivernales

Une fois les grosses périodes de froid et de gelées passées (mi-février en général), les voiles d’hivernages ne sont plus si nécessaires. Vous pourrez alors retirer les protections hivernales de vos arbres. Celles qui sont installées dans le potager peuvent encore rester quelques semaines (durant la nuit en tout cas) afin de ne prendre de risques inutiles.

.

  • Tailler

Si vous avez la chance de posséder quelques arbres fruitiers ou même un verger, le mois de février est celui de la taille des arbres à pépins (pommiers, poiriers notamment). On peut aussi tailler la vigne, les petits fruits et les arbres que vous n’auriez pas encore taillés. En dehors des arbres fruitiers, en février, si le temps est assez clément, vous pourrez tailler vos rosiers. Pour tailler les rosiers, coupez à 3/5 yeux en conservant le dernier oeil tourné vers l’extérieur.

.

  • Planter

En février la terre ayant moins tendance à être gelée, vous pourrez planter une multitude d’arbres à noyaux ou des petits fruits (framboises, cassis, groseilles…).
Si vous avez fait des boutures dans tes derniers mois de l’année, vous pouvez des à présent la choisir une place et les planter.
Parmi les plantes au potager qui peuvent se repiquer en février, voici une liste non exhaustive : les oignons, les échalotes, l’ail (rose), les topinambours (attention c’est envahissant), des griffes d’asperges, les pommes de terre germées…
Et lorsque le temps se radoucit, vous pouvez planter les artichauts mais aussi vos vivaces et vos rosiers.

.

Développement de champignons sur BRF
Champignons se développant sur du BRF

N’oubliez pas d’installer un paillis autour de ces arbres ou arbustes nouvellement plantés. Vous pourrez opter pour un paillis majoritairement carboné afin de créer de l’humus au pieds de ces arbres. N’hésitez pas aussi à employer du BRF (bois raméal fragmenté) sur une bonne couche de 10 cm au moins. En effet, la lignine étant un des composants majeurs du bois, les champignons (qui la décomposent) vont se développer rapidement. N’hésitez pas à rajouter une couche de paille ou autre paillis permettant de garder le BRF humide par dessus. Ce qui permettra aux champignons de se développer d’autant plus vite (appréciant l’humidité).

Pourquoi les champignons me direz-vous ? Car s’ils sont présents dans votre sol, ce que permet le BRF en leur offrant le gîte et le couvert, une relation symbiotique (services mutuels rendus) va se développer entre vos arbres (leurs racines) et les champignons. C’est ce qu’on appelle la mycorhize. Je vous invite à lire cet article très bien fait et plutôt complet sur le sujet.

.

  • Semer

Le printemps sera bientôt là, et c’est en février que vous pourrez commencer à semer sérieusement. Semer de préférence sous châssis si vous ne disposez pas d’une serre.
Voilà une liste de plantes se semant en février sous châssis : les radis hâtifs, les carottes, les poireaux d’été, les navets, l’épinard et le persil…
Si les températures le permettent vous pourrez opter pour des tunnels qui conviendront aux espèces les plus rustiques comme les fèves et petits-pois.
Une astuce nécessitant que peu d’efforts pour les légumes se repiquant étant de prendre un grand bac (comme des jardinières de balcon) et de semer comme vous le feriez dans le châssis, c’est-à-dire à la volée. Vous pourrez placer ces bacs dans une serre (si vous en disposez) ou au bord d’une fenêtre bien éclairée directement chez vous.

.

Semis dans des godets en tourbe
Ici des semis en godets de tourbe

Voici une liste pour les semis plus fragiles : concombre, tomate, aubergine, piment et poivron…
Pour les semis les plus fragiles, ceux qui nécessiteraient plus de chaleur, vous pouvez aussi placer les godets et pots directement chez vous en veillant à ce qu’ils profitent d’une exposition suffisante.
Si vous disposez d’une source de fumier de cheval je vous conseille de mettre en place des couches chaudes qui vous permettront de faire germer vos graines par temps très froid ! Voici une vidéo d’archive intéressante sur les couches chaudes faites avec du fumier de cheval et de la paille.

.

  • Récolter

En février vous poursuivrez la récolte des poireaux, panais, et topinambours selon vos besoins. Pour ce dernier vous pouvez choisir de laisser quelques tubercules sur place afin qu’il repousse lors de l’année à venir ; dans le cas contraire je vous conseille de bien faire attention à retirer tous les tubercules de topinambours, car cette plante est envahissante.
Vous pourrez aussi récolter : l’oseille (qui passe l’hiver sans soucis), les différents choux (pommés, frisés, de Bruxelles…)

.

  • Multiplier vos plantes

En février, profitez de la taille de vos petits fruits et de vos arbres fruitiers préférés pour les multiplier. Cela peut se faire très simplement par bouturage.
En dehors du verger vous pourrez multiplier un bon nombre de plantes de votre jardin potager.  Vos pieds de rhubarbes vieux de quelques années peuvent se diviser assez facilement : pour cela munissez vous d’un outil tranchant (serpette, bêche, hachoir bien aiguisé ou autre) et divisez la motte en plusieurs parties que vous replanterez alors à l’endroit de votre choix. Vous pouvez aussi diviser un bon nombre de vivaces rustiques du jardin (attendez les premiers redoux quand même).

.

  • Enrichir

Si vous n’avez pas fauché vos engrais verts le mois dernier, rassurez vous, vous pouvez toujours le faire en février et jusqu’à début mars, mais pas plus tard, afin de laisser le temps à la faune du sol de décomposer les engrais verts. Si vous n’avez pas de faux et que vous n’avez pas le courage de tout couper à la main, vous pouvez tondre tout simplement les engrais verts en place. Choisissez juste votre jour attentivement, la terre doit être relativement sèche ou dure afin de ne pas la tasser (ce qui serait assez contre productif !)
En plus de ces engrais verts, n’hésitez pas à couper de l’ortie (extrêmement riche en minéraux) et à l’épandre avec vos engrais verts. Faites attention à ce que l’ortie ne soit pas en graine (mais normalement aucune chance à cette période de l’année !).
.

consoude
De la consoude en fleur

La consoude pourrait aussi être choisie, de part ses propriétés incroyables ! La consoude s’utilise toute l’année et peut se couper jusqu’à 7 fois par an et repousser. Alors n’hésitez en aucun cas à en planter quelques plants dans votre potager. Tout au long de l’année vous pourrez vous servir des feuilles de consoude comme paillage et engrais naturel ! La consoude est de nature envahissante, mais de toute façon si vous l’utilisez comme paillage (qui réduit la pousse des plantes indésirables) vous ne devriez pas trop avoir ce problème. Voilà un article intéressant sur la consoude : la consoude plante engrais.

.
En plus de tout cela, en février vous pourrez semez par-ci, par là, des fèves. Les fèves ont cette particularité de fixer l’azote. Elle fait partie des plantes dites fixatrices d’azote. Vous aurez en plus des fèves à récolter !

.

  • Planifier

Pour finir, si vous n’avez pas encore planifier l’année à venir, il n’est pas trop tard pour le faire. Le mois de février permet de s’occuper de cela (l’accalmie de janvier se prolonge évidemment au-delà du 31 janvier !). Vous pouvez vous référer au paragraphe dédié sur l’article du mois de janvier afin de ne rien oublier.
Si vous avez déjà planifié l’année à venir, ou une bonne partie, le mois de février est aussi est bon moment pour mettre en forme votre jardin potager. Vous pouvez délimiter vos allées, vos planches de cultures, vos buttes si vous avez des raisons d’en faire, etc.
S’il vous reste du temps et de l’énergie, vous pouvez aussi faire quelques fabrications pour le jardin potager (là aussi, allez voir l’article du mois derniers si ce n’est pas encore fait)

.
Grâce à cette liste vous aurez un bon plan pour les travaux du mois de février au jardin, potager et verger.
Mais n’oubliez pas, c’est lors de cette accalmie (janvier-février) au jardin que vous pouvez préparer l’année à venir.

 

.
C’est la fin de cet article, s’il vous a plu n’hésitez pas à laisser un commentaire et à partager !

Bon jardinage !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire