Mois par mois

Que faire au jardin en janvier ?

Posted

Vous ne savez pas quoi faire au cours des différents mois de l’année ? Vous avez peur d’oublier certaines tâches ou de ne pas vous y prendre au bon moment ?
Je vous donne une liste d’activités à faire mois par mois ; ce mois-ci c’est janvier.
.

 

.
On pense souvent que lors du mois de janvier  il n’y a pas grand-chose à faire pour potager. Il est vrai que l’on ne peut pas jardiner comme on le ferait en été.  Mais il est tout de même possible de faire beaucoup de choses, au potager (et pas que), en janvier.

Voici une liste des 9 choses à faire au jardin au mois de janvier :

.

  • Vérifier les protections hivernales

Lors des premiers mois de l’année, et des derniers, le jardin peut voir passer plusieurs gelées. C’est pourquoi je vous conseille d’installer sur vos plantes qui craignent ces dernières un voile d’hivernage. Normalement cela se fait plus tôt, et il ne devrait s’agir là que d’une vérification.
Quelques plantes à protéger (à adapter selon votre climat) : les plantes méditerranéennes (comme les agrumes ou les oliviers), les plantes tropicales ; toutes les plantes non rustiques en sommes. Mais n’oubliez pas vos jeunes arbres fruitiers (surtout ceux que vous auriez plantés au cours des mois précédents).
N’oubliez pas les protections sur vos légumes qui craignent les gelées (mâche, et  voire sur les légumes qui ne les craignent pas aussi si vous avez de très fortes gelées.
Il est par ailleurs conseillé de pailler aux pieds de ces mêmes plantes afin de protéger le sol du lessivage -causé par la pluie- et de protéger les racines du gel. Ce paillage peut-être réalisé avec de la paille, des feuilles mortes, du BRF ou tout autre paillis (aussi connus sous le nom de mulch) qui permettront d’enrichir le sol tout en le protégeant. N’hésitez pas à en mettre une bonne couche, en règle général elle diminuera très rapidement après l’installation.
De plus, pailler vos légumes-racines vous permettra de les arracher beaucoup plus facilement une fois la terre gelée.

.

  • Tailler et planter les arbres fruitiers

Lors du mois de janvier vous pourrez tailler les arbres fruitiers en faire des boutures même si vous ne comptez pas en planter dans votre jardin. En effet ces dernières font d’excellents cadeaux. Elles peuvent aussi constituer des biens intéressants lors de trocs.
C’est aussi un mois où vous pourrez planter vos arbres à racines nues. Faites-le simplement en dehors des jours de gelée et pensez à bien pailler autour de la tige, cela permettra d’éviter à la terre de geler autour de votre arbre.
Là aussi, pensez aux voiles d’hivernages pour les essences les plus fragiles.

.

  • Multiplier vos plantes

En janvier vous pouvez profiter de quelques taille pour faire des boutures. Pour cela rien de plus simple, munissez-vous d’un sécateur que vous aurez préalablement nettoyé, de godets remplis de terre de votre jardin, de compost ou d’un mélange des deux. Il vous suffira alors de couper une branche de la plante de votre choix en plusieurs tronçons (attention tout de même à ce que chaque tronçon comporte 1 ou plusieurs bourgeons en dehors de terre). Veillez à arroser copieusement lors de la réalisation de la bouture et de maintenir vos godets dans un endroit à l’abri du vent pour éviter un stress supplémentaire à la plante et si possible du gel.

Quelques plantes qui se bouturent assez facilement en janvier : saule, figuier, sureau, cassis, groseillier, arbre à papillon (buddleia)…

.

  • Premiers semis

Vous pouvez encore semer (tardivement) de l’ail germé. Et en intérieur (chez vous si vous ne possédez pas de serre) des radis et salades printanières.
Préférez l’utilisation d’un grand bac dans lequel vous sèmerez à la volée vos graines de salades à repiquer. Grâce à cette méthode tout simple vous pourrez bénéficier de très nombreux plants en fournissant très peu d’efforts !

.

  • Récoltes

Au jardin en janvier vous pourrez aussi récolter les légumes suivantes :
-le topinambours : si vous n’avez pas encore récolter tout votre topinambours, vous pouvez récolter les derniers tubercules. Les topinambours se conservant très mal une fois sortis de terre, je vous conseille de récolter que les quantités nécessaire
-le panais : c’est en janvier que le panais développe son plus riche arôme. En effet, le froid a eu pour conséquence de faire évoluer l’amidon en sucre. Ici aussi, récoltez selon vos besoin, la peau des panais ayant tendance à se friper rapidement.
N’oubliez pas les carottes, les crosnes, les poireaux, les différents chouxépinardmâche

Plusieurs plantes sauvages comestibles poussent encore à cette période de l’année, telles que : la roquette sauvage, la mauve, le brocoli sauvage, le nombril de vénus…
Vous pouvez aussi récolter de délicieux cynorrhodons (baies de l’églantier appelées à tort “églantines” qui désignent la fleur) et en faire de délicieuses confitures riches en vitamines C.

.

  • Fertiliser le sol du potager

Si ce n’est pas encore fait que que voulez avoir de bons légumes riches en micronutriments de forte qualité nutritionnelle, une terre aérée et pleine de vie n’oubliez pas de fertiliser naturellement votre sol.
En effet, en automne et en hiver il est important d’enrichir la terre de votre potager afin qu’elle puisse devenir très fertile avec le temps (le reste de l’année aussi évidemment).

La phacélie est très mellifère et décompacte le sol

Je reviendrai sur les engrais verts dans d’autres articles.
En fauchant notamment vos engrais verts si vous en avez planté, comme la moutarde jaune, la phacélie ou encore du blé. Vous pouvez utiliser le compostage de surface, le compost, la cendre (riche en potasse)…
Les insectes (un peu au point mort en janvier, il faut l’avouer), crustacés (comme les cloportes) et autres détritivores (aussi appelés détritiphages) se feront un plaisir de décomposer tout cela.

 

..

  • Planifier

Le mois de janvier étant sans doute celui où le jardin est le plus au repos, profitez-en pour planifier l’année à venir. La réussite de votre potager dépend de votre préparation. C’est certainement le point le plus important de cette liste. Effectivement, si vous ne planifiez pas correctement votre potager, vous perdrez énormément de temps lors de l’année à venir. Non seulement vous perdrez en temps, mais aussi en efficacité et surtout en récolte ! Et cela serait vraiment dommage.
Pensez donc à concevoir l’agencement de votre jardin et des allées, l’assolement (rotation des cultures), les calendriers de semis, de repiquage et l’exposition nécessaire à chaque espèce de plante.
Vous pourrez ainsi préparer vos zones de culture à l’avance et engager l’année sereinement et en pleine confiance.

.

  • Nourrir la faune

Il peut être important d’aider les oiseaux à se nourrir lors des périodes de gelées et de neige.
Attention : le nourrissage des oiseaux ne doit se faire que lors de la mauvaise saison.  Pour en savoir plus sur ce sujet cliquer sur le lien suivant : nourrir des oiseaux en hiver.
Vous pouvez décider de planter quelques arbustes à baies destinés à nourrir les oiseaux en hiver, afin qu’ils puissent se nourrir d’eux-mêmes et qu’ils ne soient pas dépendants de l’humain. Planter des arbustes présente aussi l’avantage de leur offrir le gîte et de les attirer durablement. Les oiseaux sont des auxiliaires très importants au jardin, ils vous rendent beaucoup de services et vous permettent de lutter contre certains ravageurs notamment.

.

  • Quelques travaux

Vous pouvez profiter de l’accalmie au potager pour faire un peu de bricolage et anticiper la saison à venir.

Hôtel à insectes
Petit hôtel à insectes

Si vous n’avez pas encore de composteur, vous pourriez décider d’en fabriquer un avec des matériaux de récupération (beaucoup de plans sont disponibles gratuitement sur google en tapant “comment fabriquer un composteur avec des palettes” par exemple).

Cette solution est très économique (voire complètement gratuite), et le rendu en bois se fond parfaitement avec les ambiances du potager. Si vous n’avez pas le temps et pas du tout la fibre bricoleuse, vous pouvez toujours en acheter un.
Vous pouvez aussi penser à fabriquer quelques constructions pour attirer les auxiliaires au jardin. En fabriquant quelques nichoirs pour les oiseaux ou encore un magnifique hôtel à insectes qui fera le bonheur d’une multitude d’insectes.
Vous rêvez depuis de longue année de profiter de la beauté d’une mare ou les animaux viendraient se désaltérer ? C’est le moment de préparer de tel travaux pour le mois prochain (oui, attendons quand même que la terre dégèle, ce sera bien plus simple…) 😉
.

Et voilà, grâce à cette liste vous aurez déjà un bon plan pour les travaux du mois de janvier au potager.
Mais n’oubliez pas, c’est lors de cette accalmie (janvier-février) au jardin que vous pouvez préparer l’année à venir.

.

C’est la fin de cet article, si vous pensez à d’autres choses que je n’ai pas cité écrivez les en commentaire pour en faire profiter tout le monde.
.
Et si cet article vous a plu ou que vous pensez qu’il puisse être utile à quelqu’un partagez le ! 😉

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire