Au jardin potagerMois par mois

Que faire au jardin potager en octobre

Posted

Vous ne savez pas quoi faire au jardin potager au cours des différents mois de l’année ? Vous avez peur d’oublier certaines tâches ou de ne pas vous y prendre au bon moment ?
Je vous donne une liste d’activités à faire mois par mois ; ce mois-ci c’est le mois d’octobre.

Comme chaque mois, les conseils de jardinage du mois dernier sont aussi valables pour le mois en cours (au moins la première moitié du mois d’octobre). Je vous invite donc à survoler l’article concernant le mois d’août avant de lire celui-ci. Je vous invite aussi à prendre du recul sur les indications que je vous donne ici et que vous trouvez sur internet ou les livres. Les climats sont quasi-toujours différents d’une année sur l’autre. Et d’une région à une autre. Cela dépend aussi de votre propre jardin potager, avez-vous une haie protectrice et génératrice d’un micro-climat particulier. Ne prenez pas tout ce qu’on vous dit pour argent comptant et essayer de vous même, même ce que vous trouverez sur ce blog ! En attendant, voilà le lien de l’article vers le mois de septembre :

Que faire au jardin en septembre ?

Le mois d’octobre bien entamé, je commence l’écriture de cet article sur “que faire au jardin potager au mois d’octobre”. Les feuilles commencent franchement à rougir et les arbres revêtent leurs teintes automnales. C’est un véritable plaisir de se promener en forêt et de ramasser châtaignes et champignons (que l’on connait, cela va de soit). Je vous invite tout de même à être prudent, la saison de la chasse est ouverte, et notre pays est un peu à la ramasse concernant la sécurité des promeneurs paisibles. Enfilez donc un gilet fluo si vous allez dans une forêt non loin d’une zone de chasse. Lorsque l’on comprendra l’intérêt des grands prédateurs dans la régulation naturelle des populations d’animaux, on aura sans doute fait un grand pas. (Vous saisissez le rapport avec la permaculture n’est-ce pas ? 😉 ). Bref ! Trêve de blabla, et place au mois d’octobre !

topinambour en fleur octobre
Les topinambours sont en pleine floraison et régalent les abeilles, bourdons et autres !

 

Les semis et plantations au mois d’octobre

Maintenant que le froid commence à s’installer (sauf si vous habitez dans une région assez chaude, ici je parle de la situation globale du territoire métropolitain français), les semis commencent à se limiter au semis direct de variétés résistantes au froid.

  • épinard, en semis direct. Si vous habitez dans une région aux hivers rudes, je vous invite à choisir des variétés rustiques et résistantes au froid
  • Le radis, en semis direct aussi évidemment. Je vous invite à lire l’article complet que j’ai écrit sur la culture du radis : la culture du radis.
  • Les salades et laitues : privilégiez un semis sous abris pour assurer une levée rapide et correcte.
  • les fèves et les petits pois, que l’on sème traditionnellement en début d’année, peuvent aussi être semé en octobre (et même la première 15aine de novembre si vous avez un climat relativement doux)
  • chou de printemps : on commence aussi à prendre de l’avance et à préparer la saison printanière à venir
semis engrais verts octobre sol
Semis d’engrais verts, que j’ai bien évidemment recouvert d’un mulch relativement fin

C’est aussi le moment de cultiver les engrais verts pour occuper l’espace de votre potager sur lequel vous n’allez pas cultiver cet hiver. C’est aussi un excellent moyen de procéder à des rotations de cultures. Choisissez des plantes avec un fort enracinement, afin de nourrir et d’aérer le sol lorsqu’elles se décomposeront.

Je vous en ai déjà parlé ici : la microbiologie des sols, ou comment devenir un jardinier éclairé !

 

Vous pouvez aussi planter des plantes avec un intérêt pour la biodiversité (notamment lors de la floraison). Une de mes plantes favorite est la phacélie. Par ailleurs, je tiens à préciser qu’un “engrais vert” c’est juste une plante qui possède des propriétés intéressantes pour le sol. Et en soit, toutes les plantes en possèdent. C’est pourquoi je vous invite à essayer de laisser pousser la végétation spontanée, vous verrez, c’est un merveilleux engrais vert pour votre jardin potager. Et ça se fait sans effort !

 

Les récoltes au mois d’octobre

La saison des choux est enfin lancée. Parmi eux, c’est notamment le moment de récolter vos choux pommés et choux kale (frisés).

  • courgette : les dernières courgettes de l’année sont à récolter. N’oubliez pas de laisser bien mourir le plant avant de récolter les courgettes destinées à la reproduction de semences. Vos graines seront ainsi plus matures.
  • courges : faites attention de ne pas faire l’erreur, commune, de les récolter trop tôt. Dites vous que plus vous laisserez vos courges sur le pieds, plus elles recevront de micro-nutriments et donc de molécules responsables des propriétés organoleptiques. En d’autres termes, vos courges auront meilleur goût. À vous les excellents potages !
  • les champignons : je ne résiste pas au plaisir de vous les mentionner, c’est vraiment un véritable plaisir de manger une poêlée de champignons que l’on a récolté soi-même. Mais n’oubliez pas, des champignons sont mortels, au moindre doute ne récoltez pas. Et si vous ne vous y connaissez pas, je vous invite à vous renseigner auprès de groupe de mycologues passionnés, il y en a un peu partout en France !
  • les plantes aromatiques / médicinales etc : n’oubliez pas de récolter les plantes que vous pourrez faire sécher pour l’hiver. Vous avez notamment la verveine que vous pouvez sécher.

 

C’est aussi le moment de récolter tout un tas de graines au jardin potager. Parmi lesquelles :

  • Les maïs qui commencent à sécher : ici aussi je vous invite à laisser les maïs bien sécher avant de les récolter pour faire de la semences.
  • Les baies du poivrier du Sichuan, et dont seulement l’écorce rouge se mange -pas la graine noir, à l’inverse du poivre commun. Je ferai bientôt un article sur le poivrier du Sichuan. 😉
  • Les graines de tournesol : si vous avez peur de louper le moment et qu’elles se répandent par terre par temps venteux, vous pouvez couper la tête des tournesols (une fois défleurie) et les laisser sécher à la maison.
récolte tournesol
Une partie de la généreuse récolte de tournesol. J’ai récolté les têtes non séchées car j’ai été contraint par ma disponibilité.

Se renseigner et commencer à faire le point

Comme je vous l’ai dit au mois de septembre (et j’aurai l’occasion de faire un article dédié), en automne c’est le moment de préparer les zones de cultures de l’année qui suit. Un méthode toute simple que je vous ai déjà donné à plusieurs reprises est de poser du carton à même le sol et de le recouvrir d’une couche de mulch (paille, ou autre). Si le sujet du mulch vous intéresse, je vous invite à lire cet article  : le mulch au jardin potager, qu’est-ce que c’est ? Cela va à la fois nourrir le sol en se décomposant et le protéger.

Au mois d’octobre, les tâches au jardin potager commencent doucement à diminuer. Vous pouvez en profiter pour lire sur le jardinage et faire un point sur l’année de culture qui commence à s’achever. En tirer des conclusions et voir ce que vous pouvez améliorer pour l’année prochaine. J’ai d’ailleurs créée une page qui renvoie vers les articles les plus importants de ce site, et vers les livres que je vous conseille. Elle est régulièrement mise à jour, la voici : guide du débutant en jardinage. (Même si vous n’êtes pas débutant, les articles vous intéresseront certainement.)

 

En attendant, je vous souhaite un très bon mois d’octobre. Si vous avez des questions concernant les tâches à réaliser au mois d’octobre, n’hésitez pas à laisser un commentaire sous l’article !

Et n’oubliez pas de partager l’article sur les réseaux sociaux !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    43
    Partages
  •   
  • 40
  • 3
  •  

Laisser un commentaire