Au jardin potager

Les outils du jardinier

Posted

Pour les jardiniers, les meilleurs alliés sont certainement la biodiversité et de bons outils. Le choix de ces derniers se relève crucial et est trop souvent négligé. Je vous invite à découvrir dans cet article les critères de choix d’un bon outil de jardinage, les outils utiles au jardinier et les outils indispensables pour débuter dans le jardinage.

.

Comment choisir ses outils de jardinage ?

Voyons tout d’abord comment choisir un outil de jardinage. Pour choisir un outil de jardinage vous aurez plusieurs critères à prendre en compte. Le poids , la taille, la qualité et le prix sont les principaux critères à prendre en considération lors de l’achat d’un outil. Voyons plus en détails chacun de ces points.

 

  • Poids de l’outil de jardinage

Le poids, est un élément souvent peu prit en compte lors de l’achat d’un outil pour le jardin potager. Et ce manquement est dramatique ! (Juste ça, oui.) On ne pense pas à l’utilisation répétée de l’outil en question. Pour peu que le but de l’outil soit de porter une charge. Vous imaginez comme il serait fastidieux qu’en plus l’outil soit lourd ? Et même si l’outil n’a pas vocation à porter des charges cela peut-être fastidieux. Vous avez peut-être déjà effectué des tailles en vous servant de cisailles ou d’ébrancheur, vous voyez certainement où je veux en venir : au bout de quelques minutes nos bras en l’air souffrent déjà… Donc plus l’outil de jardin est léger, plus le travail est facile. 😉

 

  • Taille de l’outil de jardinage

Avec le poids, la taille de l’outil est certainement le facteur qui est le moins prit en compte. Et là aussi c’est dommageable. Quel jardinier n’a déjà eu des courbatures le lendemain d’une séance de jardinage ? Jusque là, rien d’alarmant, le jardinage est une activité physique. Mais qui n’a jamais ressenti des douleurs dans le bas du dos ?  On aimerait bien éviter les douleurs aux articulations ou au dos lors de nos séances de jardinage. Quoi de plus logique que de chercher à moins se baisser ? Effectivement, pour choisir un outil de jardinage, il faut que ce dernier soit adapté à notre taille. Notamment pour les outils possédant un ou plusieurs manches (fourche, pelle, grelinette ou autre). De plus, dans la majorité des cas, les outils à manche long sont aussi plus pratique car cela augmente la puissance du jardinier.

 

  • Qualité de l’outil de jardinage

La qualité de l’outil est un point fondamental lors de l’achat. C’est un point sur lequel tout le monde fait attention. La finition, le tranchant, la robustesse ou l’essence du bois utiliser pour le manche (souvent en frêne). Seulement, il faut savoir que certaines matières premières peuvent être plus robustes que d’autres. C’est par exemple le cas de l’acier (alliage de fer et de carbone) qui est très solide. Il peut être inoxydable (en y ajoutant certains composés), mais cela se répercute sur le prix. Sachez qu’un outil en acier forgé est déjà très solide.

 

  • Prix de l’outil de jardinage

Dernier critère de sélection d’un outil, et pas des moindres, le prix. Sur ce critère chacun est libre de faire selon sa convenance. Mais je voulais insister sur le fait qu’un outil de qualité, avec une très grande durée de vie (parfois à vie d’ailleurs), est de fait un outil qui coûte cher. Mais pour une utilisation personnelle et ponctuelle, les outils que l’on trouve en vide grenier peuvent très bien faire l’affaire ! On y trouve même des pépites parfois, pour peu que l’on veuille les restaurer (souvent rouillés, mais aussi résistants) et leur trouver un manche. (Pour un résultat plus naturel et plus économique, vous pouvez tout simplement trouver une branche assez rectiligne et du bon diamètre.)

.

Quels sont les outils indispensables ?

Voilà une liste du strict nécessaire d’outils pour commencer à jardiner (si selon vous il en manque, n’hésitez pas à le dire en commentaire) :

  • une paire de gantsOutils jardinage
  • sécateur
  • une truelle ou un transplantoir (c’est une petite pelle à une main)
  • un croc (peut servir à désherber ou a ameublir les 1ers cm de terre)
  • un arrosoir et une pomme amovible assortie
  • une fourche bêche (sert de fourche, de bêche et même de grelinette si vous n’en avez pas)
  • des pots de récupération pour les semis

 

Une liste complémentaire d’outils qui peuvent être très utiles, ou nécessaire avec des contextes particuliers :

  • cisaille (si vous avez des branches plus grosses à couper)
  • grelinette (peut-être remplacée par une fourche bêche au début)
  • râteau (pour regrouper des cailloux après avoir aplanit un surface par exemple)
  • plantoir
  • une brouette
  • un tamis pour le compost (ou à défaut une caisse avec des trous)
  • une binette (qui se différencie de la houe par sa taille plus petite)
  • des cordeaux
  • des genouillères
  • une tondeuse ou une faux
  • des voiles de protections
  • étiquettes pour les semis ou pour le jardin potager
  • un semoir à main ou à bras
  • une serfouette
  • une griffe qui est plus adapté que le croc pour arracher les mauvaises herbes
  • quelques seaux

.

---.

les outils de jardin
Cliquez sur l’image pour accéder à la page Amazon

Pour cet article je me suis appuyé en partie sur un livre reçu en cadeau qui n’est pas très connu. “Les Outils de jardin” de William Bryant Logan. C’est un ouvrage de très bonne qualité dans lequel sont passés en revus des centaines d’outils de jardinage. Ce livre est structuré en chapitre sur l’usage des outils. Comme : bêcher – cultiver – faire croître…

Ce que je trouve intéressant dans ce livre c’est qu’il indique très clairement comment choisir ses outils, et nous propose un panel très large des différents outils existants. Il explique notamment les caractéristiques des outils, leurs utilités. C’est donc un livre que je vous recommande pour sa qualité. Vous saurez faire la différence entre un croc, une griffe, une houe et une binette. Mais aussi comment se servir de tel ou tel outil, ce qui fait vraiment de ce livre un indispensable. Vous pouvez évidemment vous en passer, quand je dis indispensable, j’entends par là qu’il faut un livre de ce genre dans sa bibliothèque de jardinier. Et si vous ne voulez pas de bibliothèque, internet est là. 😉

Mais attention tout de même à ne pas se faire d’idée. Vous pourriez tomber en désaccord avec certains points développés par l’auteur comme la partie sur le bêchage. Ce qui selon moi n’ôte en rien à l’intérêt de ce livre qui réside dans les explications sur les outils.

 

C’est la fin de cet article, si vous pensez à d’autres outils utiles ou indispensables écrivez les en commentaire.
S’il vous a plu ou que vous pensez qu’il puisse être utile à quelqu’un partagez le ! 😉

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    10
    Partages
  •   
  • 10
  •  
  •  

Laisser un commentaire