Vous êtes jardinier en herbe ou jardinier confirmé ? Vous voulez cultiver de manière responsable : pour votre santé, celle de vos proches et/ou la planète ? Vous avez envie d'aller plus loin et d'y voir plus clair ? Et en apprendre plus sur la permaculture

Vous êtes au bon endroit. Je suis là pour vous aider à jardiner de manière plus sereine pour que vous vous épanouissiez sans épuiser votre moral, vos reins ou votre porte monnaie ! Sur ce site je partage avec vous mes meilleures trouvailles sur la permaculture pour avoir un jardin potager plus productif et plus autonome pour vous nourrir de votre passion, au sens propre comme figuré.

Pour en découvrir plus, rendez-vous vite sur le blog ou sur cette liste des articles essentiels du site

L'histoire de Jardiner Futé

Étudiant, jardinier passionné par la permaculture et par bien d'autres choses, comme l'astronomie (voir Passion Astronomie) ; profondément humaniste ;  je suis le rédacteur de Jardiner Futé depuis quelques années. 

Au fur et à mesure de mon aventure dans le jardinage -j'ai commencé, comme beaucoup, sur un balcon-, je me suis renseigné sur des pratiques plus respectueuses de l'environnement, de la biodiversité et de la santé. Il m'a toujours parut incohérent de dire faire du "jardinage bio" et de continuer à épandre pesticides, fongicides et autres produits qui a pour but de tuer et d'éradiquer. J'ai découvert que même si ces derniers étaient "bio", le but restait le même et l'impact demeurait grand.

Aujourd'hui tout agriculteur bio peut continuer à utiliser des techniques très néfastes pour l'environnement. Comme : le labour, même quand cela n'est pas nécessaire ; l'épandage d'engrais de synthèse ; la pulvérisation de produits phytosanitaires de synthèse (avec écrit "bio" sur le paquet) ; les monocultures répétitives etc... J'ai donc pensé, qu'il y avait contradiction dans les termes et j'ai décidé de faire de plus amples recherches sur le sujet, comme chacun d'entre vous (merci pour vos témoignages par mail qui me font toujours très chaud au coeur).

Je me suis donc dirigé vers une approche plus naturelle du jardinage, une méthode qui allierait la profonde sagesse de la nature, sa complexité et le jardinage (mais aussi la société dans un sens plus large). Un modèle systémique qui prendrait ses racines même dans une approche qui s'inspirerait de la nature. Un monde s'ouvrit alors devant moi, un monde où le jardinage côtoie l'agroécologie ou des concepts comme la permaculture

Il y a tellement plus à gagner à travailler avec la nature et non contre elle pour créer un écosystème riche. Où nous fruits, légumes et compagnons (tous les êtres vivants qui vivent dans nos jardins) seraient en harmonie afin de créer, chez nous, des petits poumons de biodiversité et d'air pur.

Ce fut une révélation, j'avais tout à réapprendre. Mais ça tombait bien, je ne demandais que ça ! C'est alors que j'ai entrepris par passion un véritable travail d'apprentissage, de recherches et de remises en question. J'ai appris l'essentiel de ce que je sais aujourd'hui grâce :

-aux tests dans mon jardin potager 
-aux livres et autres sources de lecture (magazines, web...) qui sont des puits de connaissances et de partage 
-aux échanges avec les autres, notamment les personnes plus expérimentées que moi - il y en a toujours
-à mes déplacements dans des fermes et jardins pour y puiser de l'inspiration (comme la ferme biologique de Bec Hellouin)
-mais aussi et surtout par l'analyse de contextes : comme je le dis souvent, une technique qui marche dans un contexte donné, peut-être totalement inefficace voire néfaste dans un autre contexte

C'est un monde qui nous réserve chaque jour son lot de trouvailles et d'émerveillements. Ce site est donc né de la volonté de partager mes découvertes avec vous, et de progresser, pas à pas, pour évoluer vers un modèle plus résilient et autonome. Pour vous aider, vous aussi, à avoir des 





NB : Dans un soucis de transparence et d’honnêteté je vous préviens que vous trouverez, sur Jardiner Futé, des liens vers des produits (livres, formations ou matériel principalement). Ces liens sont ce qu’on appelle des “liens affiliés”. Cela signifie que, si vous passez par ce lien pour commander un article, je toucherai une petite commission sur votre achat (quelques % sur le prix d’achat).

Dans les faits, cela ne change absolument rien pour vous et n’augmente pas du tout ce que vous payez. Ces liens sont uniquement là pour me permettre de gagner un peu d’argent, le jardinage et mon blog n’étant pas mon métier, je ne touche donc aucun salaire sur cette activité, qui me prend énormément de temps (typiquement, plusieurs heures pour chaque article) et d'argent (prix de l'hébergement du site qui se chiffre à plusieurs centaines d'euros chaque année, et des extensions pour vous offrir la meilleure expérience possible). Si vous aimez mon travail et que vous voulez me soutenir, voilà donc un moyen idéal qui, pour vous, ne changera rien et ne vous coûtera rien de plus que d’habitude : c’est ce qu’on appelle être tous gagnants !

Bien évidemment, vous avez la garantie que les produits que je recommande via ces liens affiliés sont de bonne qualité et vous seront profitables dans votre pratique du jardinage. Je mets un point d’honneur à ne pas mettre en avant des produits que j’estime mauvais, car je n’ai rien à gagner à briser votre confiance.