Au jardin potagerCulturesVille

Aloe vera : Tout sur sa culture et ses vertus

L’aloe vera fait parti maintenant des grands incontournables, dans les magasins bio. Les feuilles de l’aloe vera, utilisées pour leurs vertus très intéressantes, font l’objet de nombreuses études. Mais savez vous, qu’il est tout à fait possible de cultiver un aloe vera chez soi pour en profitez gratuitement de ses vertus ?

J’ai le plaisir de laisser la place à un ami blogueur (sur le thème de la cuisine et de la santé), pour vous présenter la culture de l’aloe vera, une plante souvent cultivée comme plante d’intérieure en France. Il avait écrit un article très complet et extrêmement intéressant sur l’aloe vera, en présentant ces vertus, propriétés et en montrant quelques recettes simples à faire avec.  Je vous conseille d’ouvrir l’article dans un autre onglet afin de le lire soit avant soit après cet article. Le lien est dans l’article.  😉


Bonjour à vous, jardiniers en herbe ou confirmés, et merci à Heikel de me permettre d’écrire cet article invité ! Je me présente, je suis Romain, auteur du site RomyRaw. Si vous êtes amateur de consommation de fruits et de légumes, je vous invite à découvrir une alimentation à la fois éthique et saine sur RomyRaw. J’aspire, avec mon site, à montrer que manger sain ce n’est vraiment pas très difficile, et que l’on peut le faire avec beaucoup de plaisir et de créativité ! Alors n’hésitez pas à laisser place à votre curiosité. 😉

Il y a peu, j’ai écrit un article sur l’aloe vera que vous pouvez retrouver juste ici : Aloe vera : propriétés, vertus & recettes. C’est ainsi que Heikel m’a proposé d’écrire un article sur la culture de l’aloe vera, et plus principalement sur la culture et l’entretien de celui-ci. Alors trêve de bavardages, on commence tout de suite !

 

L’aloe vera, qu’est ce que c’est ?

L’aloe vera est une plante dite succulente. On entend néanmoins, beaucoup parler du terme de “plante grasse”. L’aloe vera peut vivre durant plusieurs années, ce qui fait d’elle, une plante vivace qui peut se cultiver en extérieur (bien que, préférez les endroits chauds) ; ou en intérieur en pot, dans les régions au climat un peu trop frais, comme en France par exemples. Puisque c’est une plante vivace, vous pourrez profiter de sa floraison plusieurs fois, et récolter le graines tout en conservant la plante mère d’une année à l’autre.

romyraw aloe vera

L’aloe vera fait parti de la famille des aloéacées. Cependant, cette plante est aussi classée dans la famille de xantorhéacée ou encore des asphodélacées. On compte une grande quantité d’aloe regroupés dans ces familles. En effet, au total ils sont un peu plus de 400 (420 pour être plus précis). Cependant, très peu sont connus et utilisés pour leurs caractéristiques médicinales. L’aloe vera fait bien évidement parti de celles ci et demeure le plus connu. En effet, l’aloe vera est très utilisé pour ces nombreux bienfaits et vertus sur la santé.

 

 

La petite histoire de l’aloe vera

Depuis déjà plusieurs millénaires, l’aloe vera est connu des peuples de monde entier pour ses vertus thérapeutiques. En effet, historiquement, l’utilisation de l’aloe vera se faisait en Amérique, en Egypte, en Inde, en Chine, ou encore au sud de l’Europe. Ainsi, à l’époque, on était déjà convaincu par l’efficacité des effets de l’aloe vera pour traiter certains maux. Très vite l’aloe vera est devenu un élément essentiel appliqué à certains soins tels que les brûlures, et son nom était connu sous diverses appellations comme plante divine, plante miracle, ou encore plante de l’immortalité pour certains.

Botanique

Ce qui nous intéresse dans l’aloe vera, c’est la feuille. Cette feuille est souple et possède une couche protectrice assez épaisse entourant le fameux gel d’aloe vera. Les bords de la feuilles sont également pourvus de multiples piquants. A maturité, l’aloe vera peut atteindre le mètre de hauteur, et possède des feuilles multiples et épaisses. Dans ces feuilles, qui peuvent atteindre pour certaines plus ou moins 80 cm de longueur; on distingue de l’extérieur vers l’intérieur, la couche protectrice externe, appelée le cuticule, puis juste en dessous on trouve le suc de l’aloe vera au goût amère et d’une teinte foncée, qui enrobe le gel de l’aloe vera qui lui est transparent.

 

La culture de l’aloe vera

Le climat

En ce qui concerne le climat, l’aloe vera se cultive en intérieur, du moins dans les pays comme la France. Cependant, on peut observer dans le sud de la France, des plants d’aloe vera dehors en pleine nature. Bien sûr en plein été vous pouvez mettre l’aloe vera dehors. L’aloe vera est donc une plante très résistante à la chaleur, cependant je vous conseille vivement de ne pas mettre cette dernière en plein soleil. En effet, le soleil est l’un de ses ennemis, puisque celui ci va littéralement assécher votre aloe vera. Le climat y est donc pour beaucoup puisque l’aloe vera aime les endroits chauds et secs. En intérieur veillez à ce que votre plant bénéficie d’un lumière suffisante, à côté d’une fenêtre par exemple.

L’arrosage

L’aloe vera, n’est pas une plante gourmande en eau, cependant, cela ne veut pas dire que l’on peut l’oublier durant plusieurs semaines. En effet, du fait de sa constitution riche en eau (le gel de l’aloe vera contient au moins 90% d’eau), un arrosage par semaine est donc nécessaire. Pour savoir quand il faut arroser votre aloe vera, il faut tout simplement attendre que les premiers millimètres de la terre soient secs. Comme l’ai juste avant, un arrosage par semaine est suffisant. Attention toutefois à ne pas trop l’arroser. Je me suis fait avoir une fois, pensant bien faire, je l’arrosais abondamment, environ 2 fois par semaine. Le résultat n’en a pas été concluant puisque les feuilles en contact avec la terre se sont mises à pourrir. Durant la période de repos végétatif (c’est-à-dire en hiver) de votre aloe vera, vous pouvez néanmoins réduire la fréquence de vos arrosages, puisque l’hiver l’aloe vera, comme toute plante, arrête sa croissance en attendant le printemps.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu   Quelle place laisser à la nature ?

Le rempotage

Pour cultiver l’aloe vera il faut bien évidement s’armer de patience, de beaucoup de patience même pour pouvoir récolter le fruit de sa récolte. Il faut bien évidement choisir un aloe vera, et pas une autre espèce, au risque de se voir utiliser au mieux un aloe qui n’a aucune propriété médicinale, ou au pire, un aloe toxique pour l’être humain. Veillez aussi à choisir un aloe vera cultivé en agriculture biologique, si vous achetez le plant en magasin, ainsi que d’avoir du terreau bio si vous compter le rempoter. Ce qui est bien sûr conseillé, si vous voulez faire grandir votre plant d’aloe vera. En effet, plus la taille du pot et la quantité de terre sera importante, plus votre aloe vera pourra s’épanouir et ainsi, grandir plus simplement et rapidement.

romyraw aloe vera

Il est important de savoir néanmoins qu’il ne faut pas effectuer un rempotage trop souvent. En effet, chaque action que nous avons sur une plante peut lui donner un stress certain et ainsi provoquer ce que nous ne voulons pas. Vous pouvez par exemple attendre la fin de la floraison de votre plant d’aloe vera pour le mettre dans un pot plus grand. Le pot doit être percé dans le fond pour permettre au surplus d’eau de s’écouler, si vous avez la main un peu lourde au moment de l’arrosage, comme dit plus haut. En ce qui concerne le terreau bio de rempotage, vous pouvez bien évidement utiliser la terre de votre jardin, à condition que celle ci ne soit pas polluée par diverses sources toxiques. En effet, ça serait dommage de profiter des bienfaits et vertus de l’aloe vera en y ajoutant des produits mauvais pour la santé que vous serrez amener à manger ou à mettre sur votre peau, si votre but n’est pas simplement de d’avoir un aloe vera en guise de décoration.

Le semis et le bouturage

Une fois que votre aloe vera est en bonne forme et qu’il commence à faire des drageons à son pied, vous avez la possibilité de multiplier votre aloe vera en effectuant un bouturage. Pour ce faire, coupez quelques drageons et faites les sécher quelques jours. Pour ma part, la partie séchage dure 3 jours. Puis il suffit de la planter directement tel quel en les arrosant évidemment. En ce qui concerne la terre qu’il faut utiliser, il est souvent conseillé  d’utiliser simplement du sable, ou de la terre un peu sablonneuse. De ce fait, j’ai préféré utiliser une terre assez sablonneuse pour effectuer le bouturage.

L’autre méthode pour multiplier votre aloe vera et d‘attendre les graines. Une fois que l’aloe vera aura fleurit, vous pourrez récolter les graines. C’est le même problème que pour le bouturage, il existe visiblement plusieurs manières de procéder en ce qui concerne la matière qui servira de terre au l’aloe. Ne vous cassez pas la tête, utilisez simplement de la terre en y ajoutant un peu de sable. Le mieux, c’est d’effectuer quelque test chez vous pour savoir ce qui fonctionne le mieux selon vous.

Les nuisibles

J’utilise ici, le terme nuisible bien quand permaculture, ce ne soit pas le terme approprié. En effet, en permaculture on prône pour l’équilibre des choses, sur un principe simple “laisser gérer la nature”, en ayant le moins d’impact possible sur la biodiversité, autant animale que végétale. Cependant, comme l’aloe vera va se cultiver très majoritairement en intérieur (sauf été ou dans le Sud), je me permets d’utiliser le mot nuisible, puisque rien ne pourra contrebalancer cet équilibre dans une maison ou un appartement. Vous n’aurez d’autre choix que de vous débarrasser vous même du problème (toujours en étant respectueux de l’aloe vera bien évidement).

L’aloe vera ne comptent que très peu de nuisibles outre un soleil direct et un arrosage trop abondant. Cependant, il est sensible aux cochenilles qui peuvent de temps à autre s’installer sur ses feuilles. Les cochenilles sont considérées comme des nuisibles puisqu’elles se nourrissent de la sève de la plante en question. Ainsi, la croissance de la plante est altérée. Pour s’en débarrasser, c’est très simple, et il existe plusieurs manières de faire.

La moins respectueuse est de tamponner les feuilles avec de l’alcool ménager, mais ce n’est pas ce que je fais et ce que je vous conseille. Pour veiller à respecter votre plant d’aloe vera, il vous suffit de diminuer grandement la dose d’alcool (environ 10 ml) dans un litre d’eau, en y ajoutant du savon noir. De cette manière, cette solution sera beaucoup moins agressive pour la plante.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu   {Livre} L'art du KOKEDAMA 苔玉

 

Utilisations, propriétés & vertus de l’aloe vera

Pour les plus curieux d’entre vous, je vous invite à lire l’article “Aloe vera, propriétés, vertus & recettes” dans lequel toute la partie alimentation et santé et beaucoup plus développée que ci dessous. Le lien est au début de l’article. Vous pourrez y découvrir entre autre des idées recettes pour utiliser l’aloe vera sur votre corps pour bénéficier des bienfaits et vertus de cette plante miracle.

romyraw aloe vera

Qu’est ce que l’on utilise dans l’aloe vera ?

Ce que l’on va utiliser dans l’aloe vera, c’est son gel. Ce fameux gel se trouve dans les feuilles. Le tout de l’opération va être d’éplucher cette feuille d’aloe vera. Une fois cette étape réalisée, il suffira de laver abonnement le gel avant de l’utiliser.

 

Attention !

L”aloe vera contient du latex, qui est toxique. Il ne faut ainsi pas presser la feuille d’aloe vera pour faire sortir le gel. Déjà d’une part, cela ne fonctionne pas, et d’autre part, on fait sortir le latex. Veillez ainsi à bien rincer le gel avant l’utilisation.

Que contient ce fameux gel d’aloe vera ?

Propriétés nutritionnelles

Le gel d’aloe vera est ce que l’on peut appeler une véritable bombe nutritionnelle. En effet, ce gel aux nombreuses vertus possède une quantité importante de vitamines en tout genre, une quantité non moindre de minéraux et d’acides aminés.

En ce qui concerne les vitamines, on retrouve la vitamine A qui agit sur le bon fonctionnement du système immunitaire, ainsi que sur la régénération cellulaire, et plus particulièrement la régénération des cellules des l’œil.

Le groupe des vitamines B est également présent dans l’aloe vera, et ses vertus se font sentir sur beaucoup de points. En effet, dans l’aloe vera, le groupe des vitamines B (B1, B2, B3,B6, B9) permet au corps de transformer les lipides, glucides et protéines que vous ingérez en énergie, ce qui va bien évidement permettre au corps de se mouvoir. Outre cette vertu essentielle, les vitamines B présentes dans l’aloe vera vont avoir un impact sur la bonne respiration cellulaire, le bon équilibre du taux glycémique, ainsi que sur le bon fonctionnement du système musculaire, en réparant les muscles par exemple après un effort. Vous l’aurez compris, le groupe des vitamines B est essentielle au bon fonctionnement du corps.

La vitamines C quant à elle intervient directement sur le système immunitaire du corps, en veillant au bon fonctionnement de celui ci. Sachez notamment que les vertus de la vitamine C améliorent le processus de cicatrisation du corps.

L’aloe vera est également très riche en minéraux. Citons ainsi les principaux qui sont le calcium, le magnésium et le sodium.

Vertus internes

Comme je vous en parlais juste au dessus, l’aloe vera est bourré de vitamines et de minéraux en tout genre, il est donc intéressant de penser à sa consommation. En effet, l’aloe vera possède de nombreuses vertus. De plus, d’un point de vue interne, l’aloe vera permet la lubrification des villosités intestinales. Les villosités intestinales représentent les milliers de petits “bras” qui vont faire avancer la nourriture que vous mangez, dans le système digestif, et plus précisément dans les intestins. Ainsi, en cas de constipation par exemple, l’aloe vera peut être un moyen naturel de “faire avancer les choses”.

Vertus externes

L’aloe vera possède des vertus hydratantes. Ce n’est pas étonnant quand on sait que le gel de cette plante miracle est composé de 95% d’eau. Pour en profiter, il vous suffit de mixer le gel et d’en étaler avec parcimonie sur les zones à hydrater, comme sur le visage. Mais ce n’est pas tout, outre cette vertu hydratante, l’aloe vera impact directement la cicatrisation. Ce qui inclut donc que le gel pourra être utilisé sur les petites cicatrices ainsi que sur les brûlures de types coups de soleil. En effet, l’aloe vera possède des vertus anti-bactériennes et anti-inflamatoires, ce que améliore une fois encore sont utilisations sur des petites plaies.

C’est la fin de cet article. J’espère que vous avez aimer lire ces quelques lignes sur les vertus et surtout la culture de l’aloe vera. Une fois encore, si cela vous intéresse vous pouvez venir faire un tour vers mon article plus détaillé sur les vertus de l’aloe vera (lien au début de l’article).

Ou tout simplement à venir sur le site RomyRaw (romyraw.com) pour en apprendre plus sur un mode de consommation plus sain et éthique.


J’espère que cet article sur la culture de l’aloe vera vous aura plus, n’hésitez pas à poser vos questions ou à partager votre expérience en commentaire sous l’article ! 😉

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    100
    Partages
  •   
  • 100
  •  
  •  
  •  
  •  

6 réflexions au sujet de « Aloe vera : Tout sur sa culture et ses vertus »

  1. Super article! Petite question pratique, t’utilises quel plug in pour afficher les articles similaires? 🙂
    Merci d’avance!

  2. Bonjour,
    Je suis assidûment toutes vos contributions qui me permettent d’améliorer mes connaissances et je vous en remercie.

  3. bonsoir heikel super article franchement je ne savait pas les bienfaisance de cette miraculeuse plante et pourtant en abondance chez moi a sidi belabbes en algerie pays du soleil et comme tu sait jardiner en plein soleil les brulure de la peau alors que le remède et sur l’aloe véra merci infiniment karim

    1. Bonjour Karim, merci pour ton partage et ton commentaire, Romain sera ravi de te répondre. 😉

      Effectivement, l’Aloe vera est une plante aux propriétés impressionnantes. Quelle chance de pouvoir en avoir en abondance !

      À bientôt

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.