Au jardin potagerMois par mois

Que faire au jardin potager en novembre

Posted

Vous ne savez pas quoi faire au jardin potager au cours des différents mois de l’année ? Vous avez peur d’oublier certaines tâches ou de ne pas vous y prendre au bon moment ?
Je vous donne une liste d’activités à faire mois par mois ; ce mois-ci c’est le mois de novembre.

Comme chaque mois, les conseils de jardinage du mois dernier sont aussi valables pour le mois en cours (au moins la première moitié du mois de novembre). Je vous invite donc à survoler l’article concernant le mois d’octobre avant de lire celui-ci. Je vous invite aussi à prendre du recul sur les indications que je vous donne ici et que vous trouvez sur internet ou les livres. Les climats sont quasi-toujours différents d’une année sur l’autre. Et d’une région à une autre. Cela dépend aussi de votre propre jardin potager, avez-vous une haie protectrice et génératrice d’un micro-climat particulier. Ne prenez pas tout ce qu’on vous dit pour argent comptant et essayer de vous même, même ce que vous trouverez sur ce blog ! En attendant, voilà le lien de l’article vers le mois de septembre :

Que faire au jardin en octobre ?

 

“À la sainte Catherine tout bois prend racine”

 

Le mois de novembre est souvent signe de la vraie fin des cultures de l’été passé. L’automne est bien installé, les jours perdent en luminosité et le froid s’installe. On voit aussi les premières gelées arriver. Les plantes d’été en pâtissent donc fortement. À l’année prochaine poivrons, tomates et autres piments. Sauf pour les chanceux qui habitent dans des contrées plus chaudes bien sûr. Le mois de novembre introduit une période plus douce et rétrospection vis-à-vis de l’année qui s’est écoulée au jardin potager. On en parlera sans doute plus lors du mois de décembre, mais vous pouvez dès à présents tirer une liste de ce qui a fonctionné ou non cette année avec les causes possibles. 😉

Je vous invite à lire l’article jusqu’à la fin, car je vous y donne de bonnes astuces. Trêve de blabla, passons à la pratique !

Les récoltes au mois de novembre

Au mois de novembre vous commencer à récolter certains légumes et fruits d’automne/hiver et vous terminez de récolter les légumes d’été.

  • Tomates, poivrons, aubergines etc. : si vous avez la chance d’avoir une serre chez vous, vous pourrez certainement manger vos dernières tomates en novembre. Si l’automne est particulièrement doux, vous pourrez même en manger jusqu’en courant décembre, notamment si vous vivez dans le Sud de la France.
  • Radis : un incontournable facile du jardin potager. À semer tous les 15/20 jours pour avoir une récolte continue (mais à semer sous abris à présent que le froid s’installe)
  • Salades et laitues : un autre incontournable du jardin potager. Lors des années aux étés particulièrement pluvieux ou doux, vous aurez certainement une présence plus forte de nos gentilles petits limaces. Pour pouvoir avoir de nombreux plants à repiquer tout le temps voici une astuce. Une fois par mois environ, je vous invite à semer vos salades dans des bacs (peu profond) rempli de terre. Vous pouvez placer ces bacs en hauteurs ou directement à la maison au bord d’une fenêtre. N’oubliez pas de varier les variétés et de les choisir en fonction de votre climat et de vos goûts.
  • Les choux d’automnes et autres choux feuilles (comme le chou kale).
  • nèfles européennes : une fois les premières gelées passées vous pourrez récolter ces fruits qui se mangent blet.

Les semis et plantations au mois de novembre

De nombreuses plantations sont encore possibles au mois de novembre et plus particulièrement en hiver. C’est d’ailleurs une de mes saisons préférée car les plantations qui sont possibles durant cette période sont souvent des plantations vivaces. Parmi lesquelles on retrouve :

  • fèves et petits pois : un mélange que l’on retrouve fréquemment en début printemps mais qui est possible en automne aussi. Surtout si le climat est doux. Cela vous permettra d’avoir une récolte plus précoce au printemps.
  • les différents engrais verts dont j’ai déjà pu vous parler.
  • l’ail, l’échalote et l’oignon: c’est une très bonne période pour planter votre ail. Si vous êtes dans une région humide, choisissez un endroit relativement sec, drainé ou à l’abris de la pluie.

De nombreux petits fruits : framboisiers, cassis, myrtilliers, groseilliers etc… Des petits fruits qui produiront assez rapidement et qui pourront être plantés dans certains endroits ombragés ou non cultivés. Comme sous les arbres déjà présents.

Des arbres fruitiers : c’est le moment de réfléchir à l’implantation d’arbres fruitiers dans votre jardin potager. On pense souvent, à tord, que ces derniers seront une gêne pour nos plantations potagères, mais cela s’avère souvent faux. Il faut bien évidemment choisir ces espèces et variétés avec soins. Mais n’hésitez pas à faire preuve d’originalité et laissez parler vos envies. Pourquoi ne pas envisager la plantation d’un poivrier du Sichuan par exemple ? Cliquez-ici pour en apprendre plus sur cet exceptionnel petit arbre : la culture du poivrier du Sichuan.

poivre du sichuan
Vous pouvez appréciez la couleur rouge vif de ses fruits. Le poivre du Sichuan libère une odeur agréable lorsque l’on est à proximité

Mais où planter tout ça ?

Si vous avez la chance d’avoir quelques poules chez vous qui y coulent de paisibles jours, je vous invite à essayer de planter des arbres/ buissons/ arbustes et autres directement dans le terrain des poules. Cela à plusieurs avantages.

En effet, en faisant cela, vous augmentez les interactions entre les différents éléments de votre jardin potager. Ce qui est une notion fondamentale en permaculture afin de chercher une résilience et une durabilité idéale. Prenons un exemple tout simple, celui d’un pommier. Ce dit pommier, une fois dans l’année va fleurir et permettre aux insectes pollinisateurs de venir butiner. Le pommier vous donnera des fruits, et pour peu que vous ayez choisi une ancienne variété ou une variété originale, vous en aurez des fruits excellents et originaux. Ce pommier va aussi nourrir toute une faune. Les fruits pourri s ou attaqués par les oiseaux nourriront guêpes, perces oreilles et autres animaux. Qui sont très rarement les auteurs des dégâts sur les cultures d’ailleurs. Le pommier nourrira aussi ponctuellement les poules. Ces dernières mangeront les pommes véreuses qui tomberont au sol et permettront d’assainir le pommier dans une certaine mesure. Le pommier vous fournira aussi de la biomasse à utiliser en tant que mulch et donnera une ombre agréable pour les poules en été.

Nous pourrions encore continuer la liste des avantages à planter un arbre dans un poulailler ou dans un potager encore longtemps. Mais vous avez compris l’idée. Lorsque vous planter un arbre, il est important de réfléchir à tout cela. Réfléchir à long terme et non plus qu’à court terme vous permettra de vous offrir un cadre de pensée neuf. Un cadre de pensée qu’essaye de transmettre la permaculture. Pour en apprendre plus sur la permaculture je vous invite à lire l’article dédié que j’ai écrit à cet effet : la permaculture, qu’est-ce que c’est ?

Autres choses à faire en novembre

Si vous habitez dans une région relativement froide et que les premières gelées arrivent, n’oubliez pas de protéger vos jeunes plantes vivaces du gel avec un voile d’hivernage.

J’espère que vous avez apprécié cette article, si vous avec des questions ou des choses à ajouter, n’hésitez pas à laisser un commentaire sous l’article.

Et n’oubliez pas de partager cet article sur les réseaux sociaux ! 😉

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    27
    Partages
  •   
  • 25
  • 2
  •  

Laisser un commentaire